Hier, simultanément au texte sur la stratégie du Front de gauche, un second document (à consulter ci-dessous) a été rendu public sur son «?fonctionnement?» et son «?développement?». Car «?si le Front de gauche n’est pas un parti, ce n’est plus seulement une alliance électorale, il s’agit donc d’un mouvement, d’une force politique qui se veut l’outil d’une dynamique populaire?», explique le texte. Tout en se proposant de «?poursuivre?» les «?trois exigences?» qui ont jusque-là présidé au «?développement du Front de gauche?» (une «?orientation stratégique (…) décidée et acceptée par toutes les composantes?», des méthodes «?souples et non contraignantes?» et la prise d’«?initiatives communes?»), le document passe en revue les différents outils organisationnels du rassemblement, en proposant de les faire évoluer.

Tout développer

Ainsi des assemblées citoyennes, «?essentielles?» au «?développement et (à) l’élargissement du Front de gauche?» et qui sont «?à la fois des lieux de discussion, d’élaboration et d’action?». «?C’est à partir de leur développement que l’on pourra multiplier l’implication citoyenne?», souligne le texte, qui appelle à les «?développer partout?: dans les localités, les lieux de travail?», sans privilégier «?aucune forme?», associative ou autre.

Le développement des «?fronts thématiques?» locaux est également encouragé comme autant de lieux «?d’élaboration programmatique?» et «?d’actions?» pour «?élargir le Front de gauche?». Quant au Front des luttes, outil «?d’intervention du Front de gauche au service des salariés?», il est doté d’«?un rôle consultatif et propositionnel?».

Conseil et coordination

Le conseil national né avec la campagne présidentielle et législative est, lui, confirmé dans son rôle «?d’initiative, consultatif et propositionnel?», et devra être «?élargi?» et «?diversifié?» dans sa composition. La coordination nationale, constituée de «?représentants des composantes politiques du Front de gauche?», devant pour sa part rester «?l’instance exécutive et, en dernière instance, décisionnelle?», est-il encore indiqué. Pour mettre en œuvre les décisions prises, un secrétariat «?composé d’un membre par composante du Front de gauche?» sera créé. Enfin, un «?protocole financier?» sera établi suivant une «?clé de répartition pérenne entre les neuf composantes?» pour les dépenses dues à l’activité du Front de gauche.

Le texte affirme également que des «?forums?» pourraient être organisés avec d’autres forces pour rallier des majorités sur des thèmes définis (propositions de loi, lutte contre l’austérité…).

  • A lire aussi:

Le Front de gauche écrit de nouveau sa stratégie

Le Front de gauche en marche vers l'alternative

Sébastien Crépel

Documents à télécharger: 

Le développement du Front de Gauche