Les employeurs seraient les grands bénéficiaires des mesures de flexibilisation du travail, de la réforme du droit du licenciements et de l’inversion de la hiérarchie des normes qui place l’accord d’entreprise au de la loi. En conclusion, la Fondation Copernic appelle les citoyens et salariés à se mobiliser contre cet accord « donnant-perdant » pour empêcher qu’il soit retranscrit tel quel dans la loi.
  • Dans l'Humanité ce mardi, retrouvez un entretien de Pierre Khalfa, un des auteurs du rapport.

Documents à télécharger: 

Le décryptage de la Fondation Copernic sur l’accord emploi, dit MEDEF-CFDT.