Le prix d'une brique de lait a flambée de 183 % en 6 ans, pendant que les prix agricoles ont été divisés par 2 en 30 ans ! Si l'alimentation représente 15 % du budget d'un ménage, seulement 4 % revient aux producteurs.
La grande distribution est sortie largement vainqueur des réformes libérales de la Politique Agricole Commune depuis 1992 (l’irlandais R. Mac Sharry, le socialiste français J. Delors). La Grande Distrib' a bénéficié des réformes taillées sur mesure par les gouvernements français successifs de droite ou socialistes .
affiche_wefeedtheworld.jpg La politique de l'Union Européenne, basée sur la concurrence libre et non faussée se paie cash dans les campagnes. En France, 1 agriculteur sur 4 gagne moins que le RMI. Un sur deux touche moins que le SMIC... Un paysan disparaît tous les quarts d'heure !
En 2008, la Présidence Française de l'Union Européenne aura été un échec par son inaction contre la suppression de toute régulation des marchés par Bruxelles. Nicolas Sarkozy a confié au gouvernement Fillon la rédaction d'une loi dite de modernisation visant à livrer l'agriculture française au prix mondial, sans compensation, dans le cadre d'une Politique Agricole Commune démantelée à l'horizon 2013.
Destinées à nourrir les êtres humains et soumises aux contraintes naturelles, les productions agricoles ne peuvent être banalisées. La culture massive de plantations pour les biocarburants (éthanol) est un non sens écologique et humain, conduit à la disparition des cultures vivrières, et renforce la main mise de la finance, et des grandes sociétés sur les terres.

L'agriculture doit s'extirper des règles libérales de l'OMC. Il faut rendre impossible la spéculation sur les denrées alimentaires.

"Huit sociétés occidentales contrôlent aujourd’hui l’essentiel du marché mondial des biens alimentaires", dénonce Jean Ziegler, ex rapporteur de l'ONU sur le droit à l'alimentation. Grâce à leurs réseaux de distribution planétaire, leurs dépôts sur les cinq continents, leurs flottes maritimes, elles en fixent les prix d’achat, de stockage, de transport, etc". Les spéculateurs réalisent des profits monstrueux sur les denrées.'' Pour J. Ziegler le responsable de la faim dans le monde, c'est le libéralisme : "cet ordre du monde n'est pas seulement meurtrier, il est absurde".

La Politique Agricole Commune doit avoir des objectifs, de rémunération du travail paysan, de souveraineté alimentaire, de qualité, respect des hommes et de l'environnement.

L'Europe doit utiliser sa préférence communautaire et organiser ses échanges avec les pays tiers sans dumpings sociaux, sanitaires, environnementaux sous la forme d'accords mutuellement avantageux. Les pays européens doivent refuser les importations dont le cahier des charges, les garanties sanitaires et sociales sont inférieures à celui de l'Union Européenne.
Par ses politiques publiques, tant par ses productions que par ses échanges, l'Europe doit être garante d'une alimentation de qualité et de la santé du consommateur. Grâce au progrès de la science, des techniques et de la recherche publique, l'Europe doit porter une agriculture moderne apte à relever le défi alimentaire du XXIe siècle.

Le PCF propose de lancer un plan de développement d'exploitations agricoles de qualité environnementale et sociale, par des prêts à taux zéro grâce à la prise en charge de bonification par l'Europe.

L'argent existe : Bruxelles veut détourner 5 milliards d'Euros de crédit, non utilisés de la PAC, à d'autres fins!
La réorientation de la BCE est nécessaire pour tourner le crédit vers le développement de l'emploi et l'amélioration de l'environnement.

Il faut donc refuser le Traité de Lisbonne, soutenu par le PS, Cohn-Bendit et les Verts et continuer résolument le combat du NON. Le 7 juin un vote utile : les listes du Front de Gauche, proposé par le PCF.