C’est aux côtés de Gérard Grimal, directeur du Centre hospitalier intercommunal de Castelsarrasin-Moissac, que Jean-Paul Nunzi, Maire et Président du Conseil de surveillance du centre hospitalier a débuté les discours d’inauguration. Puis ont suivi les interventions de Xavier Chastel, directeur général de l’Agence Régionale de Santé de Midi-Pyrénées, Jean-Michel Baylet, le président du Conseil général et Myriam Garcia, sous-préfète de l’arrondissement de Castelsarrasin.

Avec l’allongement de la durée de l’espérance de vie, l’accroissement de la dépendance de la personne âgée devient une préoccupation capitale. Devenu trop petite et obsolète, la maison de retraite de Moissac (long séjour et cure médicale) était inadaptée aux exigences de confort et de sécurité actuelles. La décision de construire ce nouvel Ehpad répondait à la demande et aux besoins de la population locale. Doté de 135 lits, il offre aux personnes âgées un service dit de long séjour et une unité de vie pour les résidents autonomes ou semi-autonomes. Cet établissement permet désormais la prise en charge de résidents touchés par la maladie d’Alzheimer, quel que soit le stade de la maladie. Environ 70 lits ont été transférés depuis l’ancien site.

Inscrit dans le projet gérontologique départemental et construit avec le soutien de l’Agence Régionale de Santé, cet équipement a été réalisé par le cabinet Martinie de Toulouse et le cabinet d’architectes associés de Moissac. L’éclairage naturel a été privilégié. 5 antennes composent le bâtiment, toutes reliées par des terrasses offrant de larges espaces de promenade aux résidents et à leurs familles. Une majorité d’entreprises locales ont œuvré sur le chantier, débuté en juin 2010. Son coût total est de 11,5 millions d’euros TTC, dont le financement a été assuré comme suit : 200 000€ d’autofinancement, 305 000€ du Conseil général, 3,36 millions d’euros de la Caisse Nationale de Solidarité pour l’Autonomie, un prêt de 1 million d’euros de la CNRACL. La ville de Moissac a cédé à titre gratuit le terrain de 2 hectares représentant une valeur de 450 000€ et a assuré l’aménagement de l’accès routier et sa viabilité. A noter que le transport urbain sera prochainement mis en place dans la ville afin que les familles puissent venir rendre visite à leur proche.

fresq 2Le choix de son nom, les Grains Dorés, résulte des nombreuses propositions formulées par le personnel consulté. Il ne va pas sans rappeler le fruit emblématique de la ville : le chasselas. Une fresque originale, réalisée par la mosaïste Marianne Minuzzi, met bien en valeur l’entrée du site.

Ouvert en mai dernier, l’Ehpad n’a plus de lits disponibles.

Les équipes soignantes ont unanimement été remerciées pour leur implication quotidienne et leur dévouement au près des personnes âgées.

 

 

L’Ehpad en résumé :

-   cout global : 11,5 millions d’euros, dont 9,17 M€ de travaux et 1,1 M€ pour le mobilier, soit 82 337 €/chambre

-   un bâtiment de plus de 7000 m2 composé de 5 unités,

135 chambres individuelles de 21m2,

- coût mensuel par résident d’environ 1600€ selon le degré de dépendance.


Sur la Dépêche


Moissac. La solidarité départementale a joué à plein pour l'Ehpad

inauguration de la maison de retraite, hier

En préambule à l'inauguration, le directeur du centre hospitalier, Gérard Grimal, a mis en exergue les différentes unités alzheimer du nouvel Ehpad./ Photo DDM, B. Gay ()

En préambule à l'inauguration, le directeur du centre hospitalier, Gérard Grimal, a mis en exergue les différentes unités alzheimer du nouvel Ehpad./ Photo DDM, B. Gay

C'était le chantier phare inscrit au schéma départemental de gérontologie du conseil général ces deux dernières années, pour un coût total final de l'opération qui s'élève à 11, 5 millions d'euros TDC ! Ouverts depuis le mois de mai dernier au lieudit Saint-Pierre-la-rivière, le nouvel établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) de Moissac et ses 135 lits ont été inaugurés, hier en milieu d'après-midi, en présence de nombreuses personnalités (1). Il revenait en premier lieu à Gérard Grimal, le directeur du centre hospitalier intercommunal de Castelsarrasin-Moissac (CHIC), d'en tracer les grandes avancées pour les résidents : «Elles concernent, en grande partie, la prise en charge des malades d'alzheimer, selon leur degré de perte d'autonomie». Trois unités leur sont dédiées : la première baptisée «Le Cantou» (25 lits) pour les personnes autonomes déambulantes en début de maladie ; la seconde «Le Patio» (30 lits) pour les personnes Alzheimer déambulantes ; la troisième «Le Verger» (15 lits) pour les Alzheimer dépendants. Les 75 lits restant, hors Alzheimer, se répartissent en une unité pour les personnes semi-valides ou dépendantes (30 lits), une unité de soins longue durée (30 lits) et le «Jardin PASA».

D'autres bonnes nouvelles

En suivant, après que le maire, Jean-Paul Nunzi, a souligné l'effort consenti par la commune, via la cession du terrain, Jean-Michel Baylet, a tenu à mettre en exergue «l'exceptionnelle solidarité départementale qui a présidé à cette réalisation». Et le président du conseil général de citer les acteurs principaux de cette réussite : «Jacques Moignard, notre nouveau député, qui, au lancement du projet, présidait la commission des affaires sociales du Département. Les conseillers généraux moissagais, Pierre Guillamat et Guy-Michel Empociello, qui ont poussé pour que la subvention de 300 000 euros du conseil général soit adoptée. Et je n'oublie pas la Valencienne Janine-Dujay Blaret, qui siège à la Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie (CNSA). Sans elle, je ne crois guère que la CNSA aurait accordé 3, 3 millions d'euros au projet moissagais.» La grande nouvelle de cette journée c'est que les efforts vont se poursuivre dans les années futures pour le bassin de Castelsarrasin-Moissac, comme l'a confirmé le directeur de l'Agence régionale de santé : «Notre mobilisation va aller désormais vers la reconstruction de la maison de retraite de Castelsarrasin.» Xavier Chastel, qui a rappelé que «146 places en maison de retraite ont été ouvertes en Tarn-et-Garonne depuis 2010», a également assuré au directeur du CHIC d'une «revalorisation de (son) budget en novembre». Une fois n'est pas coutume, la journée était donc pour le moins heureuse, hier, pour le centre hospitalier intercommunal.

(1) Outre les personnes citées dans l'article, ont pris part à l'inauguration : Myriam Garcia (sous-préfète), Bernard Dagen (maire de Castelsarrasin), Arnaud Le Gall (chef de corps du 31e RG), Michel Raget (patron de la COB de Moissac).