Moissac au Coeur Un espace d'échanges et de constructions pour redonner des couleurs à gauche dans et pour notre ville, nos cantons. Un espace ouvert à tous ceux qui refusent la logique capitaliste et qui souhaitent bâtir le monde de demain.

"Là où il y a une volonté, il y a un chemin!"
Lénine


Inscrivez-vous pour recevoir les infos en direct



Captcha 




Musiques en stock

Cliquez pour écouter


Tags à cliquer

This will be shown to users with no Flash or Javascript.

Tous les tags

Statistiques

partenariat

Maximilien Reynès-Dupleix | Créez votre badge
Wikio - Top des blogs Vols Pas Cher Rédacteur Agoravox http://www.wikio.fr Wikio - Top des blogs - Société

JAURS__2.PNGA la fin de l’année 1904, déjà, le grand Jaurès était la cible répétée des pires attaques de la droite et de l’extrême droite de l’époque. Paul Déroulède, le Le Pen de cette période, avait déclaré : « Je vous tiens, Monsieur Jaurès, pour le plus odieux pervertisseur de conscience qui ait jamais fait en France le jeu de l’étranger ». Cette dernière injure, faisant suite à des dizaines d’autres, avait faire dire à Jaurès devant ses amis : « Je n’en peux plus. Depuis quelques temps, je les sens tous là prêts à m’insulter dans ma femme ou dans ma fille. Je reçois des lettres d’ordures. Je sens grimper les limaces. Je me sens couvrir de crachats. (..) Je ne veux pas qu’on se croie tout permis, qu’on me mette dans la rue le bonnet d’âne ».

108 ans plus tard, je repense à ces mots de Jean Jaurès et à mon camarade Jean-Luc Mélenchon. Depuis quelques mois, et particulièrement quelques jours, tout est permis contre lui et le Front de Gauche. Je dis bien tout et de tous horizons. Il avait déjà été moqué et insulté il y a presque un an par des responsables socialistes, qui le considéraient comme « pire que Le Pen » (Jean-Paul Huchon), comme « dangereux pour la démocratie » (Manuel Vals) et j’en passe… Tout cela a préparé le terrain au FN qui s’est déchaîné contre nous et qui a suscité pas moins de six tracts anonymes d’injures dans la 11e circonscription du Pas de Calais. Et voilà maintenant que c’est l’UMP qui nous crache au visage. Les gredins !

 

Ce qui me sidère à ce stade c’est le peu de réaction depuis des semaines de la direction du PS  et des autres partis de gauche pour défendre Jean-Luc Mélenchon et tout le Front de Gauche.

 

Alors, de quoi s’agit-il pour ceux qui n’ont pas suivi ? Lundi 11 juin, au journal de 20h00 de France 2, la députée UMP Nathalie Kosciusko-Morizet, ex porte parole de Nicolas Sarkozy, a sous entendu devant David Pujadas que les partis du Front de Gauche « n’aimaient pas la République » et a affirmé que Jean-Luc Mélenchon « accueille sur son site internet les gens qui font profession d’antisémitisme ».

 

Ces propos intolérables sont totalement ignobles et absurdes. Ils sont des mensonges grossiers sans aucun fondement. Dans quel but ? Simple à comprendre en réalité. Ils servent à faire diversion pour masquer les alliances qui sont en train de se nouer dans plusieurs circonscriptions entre la droite et l’extrême droite. NKM le sait très bien. Ces inventions calomnieuses viennent de sortir du chapeau de l’UMP et ne correspondent à rien. Pour preuve, la même disait de Jean-Luc Mélenchon le 1er avril 2012 à propos de sa campagne présidentielle « il a su créer une dynamique, parce qu’il a une identité forte, il met de l’authenticité et il fait des propositions ». Elle était alors bien obligée  de reconnaître la qualité de notre campagne sans utiliser des calomnies. Pourquoi trois mois plus tard, utiliser des attaques aussi basses ? C’est bien que désormais il faut justifier les arrangements qui se nouent ici ou là entre l’UMP et le FN et par voie de conséquences fabriquer de toutes pièces un parti « pire que le FN » à gauche pour dire que finalement pour la droite s’allier à Marine Le Pen n’est pas si grave. La manœuvre est grossière. Le problème, je le répète, est qu’elle a été nourrie par beaucoup de responsables socialistes, d’EELV et d’autres qui sont restés atones devant les injures que subissait sans cesse Jean-Luc Mélenchon et le Front de Gauche. Pire, certains les ont même encouragées et alimentées. Et je n’ouvre pas ici le dossier de tous les articles de presse renvoyant dos à dos le FDG et le FN, voire même trouvant Marine Le Pen si sympathique, si belle, si laïque, si républicaine, etc… Nous en reparlerons une autre fois.

 

Nathalie-Kosciusko-Morizet-Alain-Jupp-et-Michel-Rocard-2009.jpgCe matin sur France Inter, la charge UMP reprend. C’est Alain Juppé qui justifie à nouveau ces calomnies. Le journaliste Patrick Cohen lui a demandé de préciser, et c’est alors que Juppé a expliqué de façon confuse que Jean-Luc Mélenchon aurait relayé sur son blog un appel lancé par le célèbre compositeur grec Mikis Théodorakis pour défendre la Grèce contre les plans d’austérité qui lui étaient imposés. Et, c’est cela qui, selon Juppé, servirait à étayer leurs injures.

 

Ici, pour comprendre, je vous demande de suivre avec attention mon propos qui fait suite à quelques recherches réalisées ce matin. D’abord, vous allez me dire, mais quel rapport avec l’antisémitisme ? Mikis Théodorakis aujourd’hui âgé de 87 ans est un musicien grec connu en France comme un homme de gauche jusqu’à la fin des années 80. Résistant durant la guerre, militant contre la dictature des Colonels, violement battu lors d’une manifestation, emprisonné, etc.. C’est le symbole de l’intellectuel courageux qui lutta au péril de sa vie contre l’extrême droite. Le 13 avril 1970 il s’est exilé à Paris où il sera un proche de Mélina Mércouri, Costa-Gavras et tous les grecs de gauche. Il sera également ami d’Olof Palme, Willy Brandt et François Mitterrand. Tous les socialistes savent même que c’est lui qui composera la musique de l’hymne du PS de cette époque, le célèbre « Changer la vie » sur des paroles d’Herbert Pagani, qui est encore chanté régulièrement dans les fins de congrès par les militants ayant de la mémoire.

 

__KGrHqYOKo8E4iY7HLkvBONT_2Yic___0_3.jpgUne fois rentré en Grèce, au milieu des années 80, par rejet du PASOK, il semble qu’il ait évolué progressivement, puisqu’il aurait même été un candidat en 1989 sur les listes du parti de droite Nea Dimokratia (Nouvelle Démocratie) qui est l’organisation sœur de l’UMP en Grèce. Mais désespéré par la situation économique et sociale de son pays, il évoluera à nouveau vers la gauche. C’est dans ce contexte, dans lequel il ne faut à mon avis pas négliger son grand âge, qu’il a fait sur une chaîne de la télévision grecque en 2011 des déclarations antisémites inacceptables. Rien de cela ne sera  relayé en France par un quelconque média ayant une audience de masse.

 

Parallèlement, au cœur de la crise financière grecque, au début de l’année 2011, il impulse un appel « Aux peuples européens » demandant l’arrêt des politiques d’austérité qui se conclue par  « Nous ne vous demandons pas de soutenir notre combat par solidarité, ni parce que notre territoire a été le berceau de Platon et Aristote, Périclès et Protagoras, des concepts de démocratie, de liberté et d’Europe. Nous ne vous demandons pas un traitement de faveur parce que nous avons subi, en tant que pays, l’une des pires catastrophes européennes aux années 1940 et nous avons lutté de façon exemplaire pour que le fascisme ne s’installe pas sur le continent. » Puis : « bâtissons ensemble une Europe nouvelle ; une Europe démocratique, prospère pacifique, digne de son histoire, de ses luttes et son esprit. Résistez au totalitarisme des marchés qui menace de démanteler l’Europe en la transformant en tiers-monde, qui monte les peuples européens les uns contre les autres, qui détruit notre continent en suscitant le retour du fascisme ». Cet appel qui aura un réel écho européen sera effectivement relayé par le blog de Jean-Luc Mélenchon en juin 2011. Comment imaginer que l’homme qui écrit cela, au vu de son passé, connu pour être un grand compositeur, antifasciste, socialiste, puisse être devenu sur la fin de sa vie antisémite ? Impossible à mes yeux. D’autant que deux jours avant Mélenchon, le 13 juin 2011, le site de Marianne 2 a publié l’appel de Théodorakis (cliquez ici). Pourquoi les attaques de l’UMP ne visent-elle pas ce journal ? Pourquoi ne disent-elles pas aussi que ce journal « accueille sur son site internet les gens qui font profession d’antisémitisme » ?  Parce qu’évidemment, elles seraient aussitôt pulvérisées et l’UMP serait attaquée en justice par la rédaction de Marianne.

388-400x500.jpgJe donne aussi un autre argument. Le 22 mars 2007, Mikis Théodorakis se voit remettre la légion d’honneur par Renaud Donnedieu de Vabres (voir photo) alors Ministre de la Culture. Le Ministre lui rendra un long hommage appuyé et dira notamment : "Si vos chants ont toujours été associés aux luttes du peuple grec, votre musique s’est également déployée hors de ces frontières, grâce à des chefs d’oeuvre du cinéma (..), vous avez chanté votre amitié pour la Turquie, terre dont votre mère Myrto était une réfugiée. C’est la dimension universelle de votre musique que l’UNESCO a consacrée, en vous décernant son prix de la Musique en 2005. " Juppé et NKM n’y verront rien à redire. et même quelques mois plus tard, elle devienda membre du gouvernement qui décore Théodorakis. Personne ne fera alors la moindre critique à ma connaissance, car pour tout le monde, Théodorakis est un artiste reconnu comme une figure de la résistance à l’extrême droite.

A ma connaissance, il faut attendre une petite note datant du 15 août 2011 sur la fiche wikipédia (dont tout le monde sait qu’il faut vérifier la rigueur des informations qu'on y trouve) de Mikis Théodorakis, pour commencer à entendre parler en France des propos antisémites inacceptables qu'il a tenus à la TV. Reconnaissons que tout cela est alors passé totalement inaperçu. Parallèlement, la campagne présidentielle a débuté. De multiples combats s’engagent, les regards sont désormais ailleurs.

Comment dans ces conditions, est-il possible de ne pas rejeter fermement les propos de Juppé et NKM ? Toute la gauche devrait être vent debout pour nous défendre. Comment ne pas admettre le caractère de basses provocations de l’UMP ? Voilà un artiste grec, connu de tous pour être un homme de gauche engagé dans la lutte contre le fascisme, auteur de l’hymne du PS, décoré en 2008 par un gouvernement UMP, à l’initiative en 2011 d’un appel très digne contre les politiques d’austérité qui frappent son pays. Cela, c’est ce que tout le monde sait de bonne foi en France. Qui peut imaginer il y a un an que le même tienne des propos à caractère antisémite un soir sur une TV grecque ? Impossible. Alors, comment peut on faire reproche à posteriori aux journalistes et nombreux militants français, comme Jean-Luc Mélenchon, qui en toute bonne foi ont relayé cet appel ?

Je conclus sur l'objet réel et la raison de tout cela. Il ne faut avoir aucune naïveté. La droite en crise est cette semaine rudement secouée par la pression qu’exerce le FN sur ses militants et ses élus. Désormais, des alliances vont avoir lieu. Nadine Morano drague ouvertement l'électorat lepeniste en faisant la Une du Minute de cette semaine. Gérard Longuet milite pour "dépestiférer" le FN. Dans deux circonscriptions au moins (Gard et Bouche-du-Rhône), le candidat UMP arrivait troisième, mais pouvant se maintenir, se retire et appelle publiquement à voter FN contre le PS. Ailleurs, l'électorat UMP, encouragé idéologiquement par ses responsables, va faire élire des députés FN. Pour justifier cette capitulation et ces liens avec ce parti xénophobe qui se noue progressivement mais sûrement, ils nous crachent dessus, comme d’autres le faisaient contre Jaurès, il y a plus d’un siècle. Empêchons, comme le disait le grand socialiste, « les limaces de grimper ». Et, on le sait, tant de haine a fini par armer le bras d’un exalté… Qui dit qu’un nouveau Raoul Villain n’est pas en train de déambuler dans les rues de Paris ?

Sur le terrain de la lutte contre l’antisémitisme, cet infâme poison, le Front de Gauche et ses militants sont toujours en première ligne. Nous sommes depuis toujours de tous les combats. Récemment, c’est encore nous qui avons le plus fort dénoncé le fait que Jean-Marie Le Pen réhabilite l’écrivain antisémite collaborateur Robert Brasillach sous les applaudissements de ses troupes et de sa fille. Le silence des autres partis contribuent à une banalisation que nous n’acceptons pas.

Aujourd’hui, il y a urgence. J’appelle donc tous les dirigeants de la gauche française à défendre Jean-Luc Mélenchon face aux attaques du FN et désormais de l’UMP. Ce n’est pas seulement notre honneur qui est en jeu. C’est aussi le leur.

 Alexis Corbière

Commentaires

1. Le mardi 12 juin 2012, 21:24 par NF

Nous devons être très nombreux à dénoncer ces coups portés à J.L. Mélenchon, très vite et très fort par tous les partis de gauche, sinon ils continueront toujours plus violemment. Le projet politique du Front de Gauche est insupportable pour la droite, mal vu par le PS et ses alliés.
Des citoyens se laissent prendre à ce chantage.
Alors soutenons, agissons. NF

2. Le mardi 12 juin 2012, 21:28 par NF

Nous devons être très nombreux à dénoncer ces coups portés à J.L. Mélenchon, très vite et très fort par tous les partis de gauche, sinon ils continueront toujours plus violemment. Le projet politique du Front de Gauche est insupportable pour la droite, mal vu par le PS et ses alliés.
Des citoyens se laissent prendre à ce chantage.
Alors soutenons, agissons. NF

3. Le mardi 12 juin 2012, 21:29 par NF

Nous devons être très nombreux à dénoncer ces coups portés à J.L. Mélenchon, très vite et très fort par tous les partis de gauche, sinon ils continueront toujours plus violemment. Le projet politique du Front de Gauche est insupportable pour la droite, mal vu par le PS et ses alliés.
Des citoyens se laissent prendre à ce chantage.
Alors soutenons, agissons. NF

4. Le mardi 12 juin 2012, 21:59 par NF

Nous devons être très nombreux à dénoncer ces coups portés à J.L. Mélenchon, très vite et très fort par tous les partis de gauche, sinon ils continueront toujours plus violemment. Le projet politique du Front de Gauche est insupportable pour la droite, mal vu par le PS et ses alliés.
Des citoyens se laissent prendre à ce chantage.
Alors soutenons, agissons. NF

cliquez pour écouter

Tous les Lundis
à 19h00

et
les jeudis
à 21h00

Moissac Au Coeur
sur Radio d'OC

En ce moment

Calendrier

« février 2013
lunmarmerjeuvensamdim
123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728

dpeche-manif-12-oct.jpg

Je soutiens l'Humanité

 

Une idée, un article, une photo: n'hésitez pas, contactez nous!

Blog des blogs