C’est ça l’enjeu crucial de l’histoire. Avec le paiement de Bordeaux-Tours en Midi-Pyrénées, ça impliquera le paiement de Bordeaux-Toulouse.

C’est ça le piège de l’immense organisation du GPSO. Donc, après l’erreur des Verts du Conseil régional M-P pour le budget 2011 ils n’ont qu’un moyen pour se rattraper : annoncer qu’ils ne voteront pas la ligne LGV du budget 2012.

Le reste est du verbiage.

Pour le moment nous faisons les additions de ceux qui refusent de voter en espérant qu’elle soit la plus salée possible pour arrêter le projet. Rappelons que le tracé est fait, la convention signée avec VINCI, le seul moyen qui reste pour couler cette LGV Bordeaux-Tours c’est le blocage financier et même les minoritaires en votant NON encouragent d’autres à faire pareil.

Voici encore l’extrait de leur déclaration qui revient car à se répéter c’est vrai ça paye :

« Concernant les 14 millions provisionnés au budget pour 2011 sur la LGV entre Tours et Bordeaux, nous n’avons pas déposé d’amendement pour retirer cette ligne et nous tenons à nous en expliquer. Nous nous sommes engagés dans ce combat politique contre tous avec l’objectif de le gagner, et donc que le TGV arrive à Toulouse par les lignes existantes. Ces 14 millions sont placés sur un compte et ne seront pas dépensés au moins jusqu’en 2017. Ce choix nous permet par contre aujourd’hui de ne pas être accusé de promouvoir un second aéroport dans la région toulousaine justement car nous proposons d’affecter ces 14 millions sur le réaménagement des lignes. »

1 – « Nous nous sommes engagés dans ce combat politique contre tous avec l’objectif de le gagner, et donc que le TGV arrive à Toulouse par les lignes existantes. » Cet engagement date seulement de novembre 2010. Encore en septembre 2010 nous en étions, dans un texte d’Europe Ecologie, à une LGV Castelsarrasin-Agen ! De la modestie camarades !

2 – « Ces 14 millions sont placés sur un compte et ne seront pas dépensés au moins jusqu’en 2017. » D’une part il ne faut pas dire 14 millions mais dire la somme totale soit 102 millions dont 14 millions est le premier versement pour l’an 2011 comme le demande la Convention de financement avec Vinci. La date du versement a peut-être été renégocié mais peu importe, c’est de l’argent pour la LGV. La Communauté d’Agglomération de Montauban a voté le financement et peut-être versera aussi en 2017 mais l’argent ira à la LGV. Et là personne n’ergote pour savoir la date du versement. De la sincérité camarades !

3 – « Ce choix nous permet par contre aujourd’hui de ne pas être accusésic de promouvoir un second aéroport dans la région toulousaine justement car nous proposons d’affecter ces 14 millions sur le réaménagement des lignes. » Encore un dernier tour de passe-passe puisque dans son intervention François Simon a ridiculisé lui-même l’idée du nouvel aéroport désigné comme impossible et tout d’un coup les 14 millions tombent dans l’escarcelle du réaménagement des lignes existantes. C’est trop tordu pour être honnête. La vérité camarades !

JPD 8-02-2011

Le lien pour lire l'article dans son contexte