Avec le temps, on avait zappé. Zappé qu’elle est l’épouse de Basile de Koch, le frère de Karl Zéro, et que le couple s’employa, entre autres, un temps, à écrire les discours du ministre de l’Intérieur Charles Pasqua?; qu’elle avait fait Sciences Po avec Frédéric Beigbeder, et que, toujours prête à naviguer en eaux troubles, fut candidate aux municipales en 2008 dans le 15e arrondissement de Paris, sur la liste divers droite emmenée par Gérard d’Aboville. Frigide est de cette droite mondaine parisienne, si mal à droite quand la gauche a les clés de l’Élysée qu’elle se déporte volontiers à l’extrême.

Frigide, alias Virginie Tenelle, née Merle, la cinquantaine rugissante, est une des apôtres du cénacle de ceux qui se donnent volontiers des noms de drôles d’oiseaux pour prendre, sans avoir l’air d’y toucher, des postures dadaïstes masquant de vrais relents populistes. Son vrai dada de catho décomplexée, à elle, c’est surtout d’exister dans les médias pour vivre. Sans oublier de pondre des produits dérivés pour mettre du beurre dans la crèche. Comme ce bouquin, intitulé Touche pas à mon sexe, qui sort aujourd’hui même, édité par l’épouse de Robert Ménard (l’ex-sulfureux de Reporters sans frontières). Le projet de loi autorisant le mariage homosexuel est arrivé comme une aubaine, pour cette groupie de Benoît XVI (dit Treize étroit par feu Allain Leprest). La Frigide s’est immédiatement donné pour mission d’aiguiller la meute prête à faire du foin. Le 13?janvier prochain, son collectif intégriste table sur la présence de 300?000 personnes dans les rues de Paris contre le projet de loi de mariage pour tous du gouvernement. Et que chauffent les ordis avec des e-mails bien léchés, envoyés partout (et surtout aux journalistes) dans une police rose bonbon kitchissime?! Ciel, voilà la Frigide ressuscitée en face de proue?! La preuve, même l’Humanité (qu’elle déteste au point d’avoir nommé son collectif Pour l’Humanité durable) en parle?! Tout comme tout le monde en a parlé en publiant un certificat de mariage factice, qui célébrait un mariage gay en boîte de nuit, qu’elle avait dédicacé. C’est bien connu, chez ces gens-là, on ne badine avec l’amour qu’en boîte avec des potes, mais pas quand il s’agit que le droit s’applique à toutes et tous. Là, ça resserre les fesses.

En novembre 2012, Frigide Bardot renaissait médiatiquement grâce aux manifs visant?à empêcher les homos de se marier et d’adopter.?Elle veut en remettre un coup dimanche.

  • À voir : le clip Fais-moi l'amour avec 2 doigts
  • Lire aussi :

Pour le mariage pour tous: et vous, vous faîtes quoi dimanche?

Mariage pour tous : les trucs et astuces pour bien manifester... (Humour de droite)

Laurence Mauriaucourt