A force de déléguer aux associations le soin de construire des échanges, de la convivialité, on en oublie les fondements de l'action publique qui passe par une plus grande implication dans les projets. Cela induit des moyens réels pour les écoles, le déploiement d'animations dans ce quartier dans des locaux adaptés, avec des animatrices et animateurs formées, une revitalisation du tissus commercial, un meilleur entretien des immeubles et la meilleure prise en compte de la vétusté de ces logements, une plus grande intervention des services sociaux auprès des familles.
Au lieu de dépenser des millions d'euros dans les aménagements pour et autour du "temple de la consommation CARREFOUR", nous devrions consacrer du temps et des moyens à la vie de nos quartiers.
Les communistes de Moissac soutiennent l'initiative de ce mercredi 16 juin, appellent à y participer et y participeront mais ils ne se contenteront de faux-semblants à l'heure où nous avons besoin qu'un effort sans précédent soit mis en œuvre pour notre cité uvale!

affiche_sarlac.jpg