Sur les 100 personnalités figurant au palmarès, seules 16 ont vu la valeur de leur patrimoine reculer l'an dernier. Le Brésilien Eike Batista, est notamment le grand perdant du millésime, avec 10,1 milliards de dollars perdus, à 12,4 milliards de dollars.

A l'inverse, Amancio Ortega, le fondateur d'Inditex, est le grand gagnant de l'année écoulée, sa fortune augmentant de 22,2 à 57,5 milliards de dollars, grâce notamment au bond du titre du propriétaire de Zara (+66,7% pour Inditex en 2012). Carlos Slim, le magnat mexicain des télécommunications qui contrôle America Movil, reste l'homme le plus riche de la planète avec une fortune estimée à 75,2 milliards de dollars (+13,4 Mds$ ou 21,6% en 2012).

Gates, Ortega, Buffett...

Bill Gates, 57 ans, pointe toujours en seconde position avec un gain de 7 milliards de dollars l'an passé et une fortune évaluée à 62,7 milliards de dollars. Il devance Amancio Ortega, Warren Buffett (47,9 Mds$) et le fondateur d'Ikea, Ingvar Kamprad, dont le patrimoine est évalué à 42,9 Mds$ (+16,6%).

Le premier français de la liste, Bernard Arnault, a profité de la très belle performance de l'action de son groupe LVMH (mais aussi Christian Dior) pour voir sa fortune progresser de 39% à 28,8 milliards de dollars. Il est désormais le neuvième homme le plus riche du monde.