Moissac au Coeur Un espace d'échanges et de constructions pour redonner des couleurs à gauche dans et pour notre ville, nos cantons. Un espace ouvert à tous ceux qui refusent la logique capitaliste et qui souhaitent bâtir le monde de demain.

vendredi 13 avril 2012

Dans la salle de bain de Marine Le Pen (vidéo)

La Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme (Licra) a dévoilé aujourd'hui un clip pour dénoncer la dédiabolisation du Front national depuis que Marine Le Pen a remplacé son père à la tête du parti. À partager sans modération...

Happening de Jean-Luc Mélenchon devant l'AMF pour dénoncer la finance

"En organisant un marché à terme sur la dette française, la Bourse allemande a organisé un moyen de prendre à la gorge le peuple français sitôt qu'elle en aura l'intention", a dénoncé Jean-Luc Mélenchon. "La finance s'apprête à sauter à la gorge de notre pays, dès que l'élection aura lieu, et peut-être même avant!", a poursuivi le candidat. La société Eurex, spécialiste des produits dérivés et filiale du groupe boursier allemand Deutsche Börse, doit lancer lundi un contrat à terme sur les obligations d'Etat françaises de long terme "une nouvelle qui va offrir des moyens considérables aux spéculateurs pour attaquer notre pays", a précisé, hier, le candidat de Front de gauche dans un communiqué.

S'adressant au président de l'AMF, Jean-Pierre Jouyet, ex-ministre de Nicolas Sarkozy, et par ailleurs camarade de promotion du candidat PS François Hollande à l'ENA, il a déclaré: "J'ai bien noté que lui partageait notre analyse en disant que c'était le plus mauvais signal qui est donné par cette Bourse". "Je le mets en garde, il ne faudra pas que son passé d'ancien ministre de monsieur Nicolas Sarkozy le conduise à quelque douceur ou tendresse que ce soit à l'égard des conspirateurs financiers, car il nous en rendra compte personnellement! A bon entendeur salut!", a-t-il conclu.

Jean-Pierre Jouyet avait estimé jeudi que le lancement d'un contrat à terme sur la dette française n'est pas un bon signal dans le contexte actuel, et qu'il risquait d'être considéré comme spéculatif.

A LIRE

Retour à l'envoyeur

Pas d'emballement: Mélenchon en 2nde position dans un sondage BVA.. Par le Yéti!

Données brutes

Fait rare : les résultats y sont fournis en données brutes et non comme d’habitude en données “corrigées” par les instituts selon des recettes qui n’appartiennent qu’à eux.

Plusieurs médias viennent de se décider à publier l’info (le Parisien, le Monde, le Nouvel Observateur…). Reprenant la même dépêche AFP, tous la relaient en fin d’article, préférant titrer sur l’autre partie du sondage portant sur les critères de présidentialité (Mélenchon y fait figure de meilleur candidat du changement).

Aucun de ces médias n’annonce la seconde place de Jean-Luc Mélenchon dans les potentiels de vote. Le Parisien et le Nouvel Observateur placent bizarrement le président sortant (33% de votes potentiels) devant le candidat Front de gauche (34%), corrigeant d’autorité les données brutes en jouant sur les intentions de vote certaines et les probables. Le Monde préfère se passer de chiffres.

L’info disparut très vite des unes. Sur son site, BVA titrait en toute innocence : « Poussée spectaculaire de Jean-Luc Mélenchon ». On n’aurait su mieux dire. Un dernier sondage publié par CSA, plus classique celui-là, confirme cette poussée. Le candidat du Front de gauche y est crédité de 17% (+2) au premier tour. Hollande (-2 à 27%) et Sarkozy (-4 à 26%) sont en baisse.

NDLR: pas d'emballement donc mais la confirmation que nous devons amplifier le travail militant de terrain, pour porter le plus haut et le plus loin nos propositions et notre candidat!